Ce mois-ci dans notre journal des élégances, nous célébrons une icône du cinéma et du style, qui inspire les hommes d’hier et d’aujourd’hui depuis 91 ans, Terence Stephen McQueen dit Steve, né le 24 Mars 1930!

Biographie

Né d’un père voltigeur aérien, Williams Terence McQueen, et d’une mère prostituée, Julia Crawford, à Beach Grove dans l’Indiana, Steve McQueen est rapidement livré à lui-même et se nourrit d’un désir de revanche. Son père ayant quitté le domicile familial alors qu’il avait 6 mois, il fait des aller-retour entre le domicile de sa mère, où il est élevé par son Oncle, et celui de ses grands-parents, à Sleter dans le Missouri, entre 1933 et 1944. Il est ensuite placé dans une école de garçons, la « California Junior Boys Republic » où il gagne en maturité. En 1946, à la suite d’une rencontre avec deux marins il décide de s’engager dans l’armée.

En 1952, il commence à apprendre la comédie à l’Actors Studio, tout comme James Dean (notre icône du mois dernier à relire ici), et joue sa première pièce. En 1954, son goût prononcé pour les belles mécaniques commence à se faire sentir avec l’achat de sa première Harley Davidson grace à ses différents cachets. En 1955, il joue à Broadway dans la pièce « A Hatful of Rain » et part à la conquête d’Hollywood. En 1958 il décroche un rôle dans la série ‘Au nom de la loi » sur CBS dans laquelle il tournera 3 saisons et 94 épisodes.

Il se marie en 1956 avec Neile Adams avec qui il aura deux enfants, une fille Terry Leslie qui a vu le jour le 5 juin 1959 et qui est décédée le 19 mars 1998 ainsi que leur fils Chad McQueen qui a vu le jour le 28 décembre 1960.

La même année, le succès cinématographique commence avec « Danger Planétaire » et « Les Septs Mercenaires ». En 1963 il tourne dans l’un des ses meilleurs films « La grande évasion ». En 1967, il obtient un Oscar du Meilleur acteur pour le film « La Canonnière du Yang-Tsé ». En 1968, la gloire continue à lui sourire dans « l’Affaire Thomas Crown » et « Bullit.

En 1969, il échappe à la mort dans l’affaire de la tuerie au 0050 Cielo Drive dans laquelle Sharon Tate, à l’époque mariée et enceinte de Roman Polanski, Jay Sebring, le coiffeur et dealeur de Steve, Voytek Frykowski et sa compagne, l’héritière Abigail Folger, sont tous tués par la bande de Charles Manson. Steve McQueen ayant rencontré une fille à moto l’après midi ne s’est finalement pas rendu à cette soirée à laquelle il était convié. Après cet incident, l’acteur deviendra paranoïaque et ne sortira jamais sans son arme.

En 1970, sa passion pour les sports mécaniques, l’amène à participer à la fameuse course des « 12 Heures de Sebring » au volant d’une Porsche 908. Comme une prémonition, Il jouera l’année suivante dans « Le Mans ». En 1972, sur le tournage de « Guet-Apens » il rencontre sa deuxième femme Ali Mcgraw (alors mariée au producteur Robert Evans) avec qui il se maria l’année suivante.

En 1980, l’année de sa disparition, le 7 Novembre 1980 à Ciudad Juarez au Mexique à la suite d’un cancer du poumon, lié à sa consommation de stupéfiants et à ses travaux d’intérêt général dans sa période militaire dans des entrepôt remplis d’amiante, il jouera son dernier rôle dans « Le Chasseur ». L’acteur avait 49 ans comme sa mère et son père au moment de leur mort. Il se trouvait au Mexique au moment de sa mort car il refusait de suivre un traitement de chimiothérapie et tester un traitement expérimental à base de vitamines. Par ailleurs, Steve McQueen qui fut un véritable séducteur et peu fidèle tout au long de vie, se maria une troisième fois avec Barbara Minty, une jeune mannequin de 26 ans, peu avant sa mort.

Mais cette légende perdure jusqu’à aujourd’hui.

Ferrari 250 GT Lusso Berlinetta

Le Style McQueen – Sur et En Dehors des Ecrans

Steve McQueen a contribué à l’avènement du style casual aux Etats-Unis dans l’après guerre ou la recherche du confort était importante. Il a popularisé des basiques et en a fait des intemporels du style masculin.

Comment alors ressembler au « King of Cool »?

Que ce soit au volant d’une Triumph T120 Bonneville ou d’une TR6C Trophy, Steve McQueen était un adepte des boots (Biker, Chukka ou Desert), du Chino Beige ou du Jean, du T-Shirt et du Pull col rond. Un look simple et décontracté reproductible par n’importe lequel d’entre nous. Pourquoi ne pas ajouter un gavroche à ce style sportswear. On observe la Tag Heuer Monaco.

Steve MacQueen osait les total looks Denim et/ou Chambray, à l’image d’un certain Ralph Lauren aujourd’hui, alors si vous avez un Jean, une chemise Safari et une paire de Chukka Boots en daim, lancez-vous! Pour les passionnés d’horlogerie, outre la Tag Heuer Monaco qu’il porta dans le film Le Mans, on note ici la Rolex Submariner 5512.

Steve McQueen était aussi un adepte du blouson, il a notamment rendu célèbre le fameux Blouson de type Harrington « Barracuta G9 » et son intérieur tartan, le bomber MA 1 fllght jacket et son intérieur orange, le blouson en cuir en ville et sur les circuits. On observe la paire de gants de conduite et les lunettes de soleil, les persol 714 qu’il ne quittait (presque) jamais.

Toujours vêtu d’un pull col rond ou d’un col roulé, il savait également porter le blazer, notamment en tweed, à motif chevrons ou non, avec patch sous les coudes ou non. Un style très Gentleman Farmer. Sur la dernière image le blazer en velours corduroy à grosse côte fait beaucoup d’effet et on note la ceinture en terme d’accessoires. On apprécie particulièrement le Chino blanc, une pièce à porter en toutes saisons.

Dans l’affaire Thomas Crown, on est particulièrement fan de ses costumes 3-Pièces, à motif prince de galles, rayures tennis ou chevrons. On adore la pochette à pli bouffant et la cravate nouée avec une goûte. La Chaine pour montre à gousset nous rappelle le look Peaky Blinders populaire de nos jours (retrouvez notre guide sur les séries stylées). Petit clin d’oeil également pour cette magnifique Rolls Royce Silver Wraith et on note l’utilisation de magnifiques gants bleus pour la conduire.

Dans la lignée de son compère de la Tour Infernale, Paul Newman, il était aussi adepte de la combinaison costume noir, chemise blanche et cravate noire. On valide le costume croisé fonçé, cravate claire et souliers à lacets vernis.

Il porte aussi avec beaucoup d’élégance et de désinvolture l’imperméable beige de forme Mackintosh de façon casual chic avec un costume en tweed , un col roulé et des chukkas boots ou de façon habillée avec un costume en laine, une chemise blanche, une cravate rouge et des souliers à simple boucle vernis.

Steve McQueen et les voitures

Outre la Mustang GT500 Fastback qu’il conduisit dans le film Bullit ou la Ferrari 250 GT Lusso Berlinetta vue plus haut, McQueen posséda une Ferrari 275 GTB/4, une Sciata 208S, Une Jaguar Type-D XKSS , une Porsche 356 Speedster et une 911 S ou encore plus baroudeur un Jeep CJ. Pas la peine de mentionner, à chaque fois qu’une des voitures est présentée à une vente aux enchères, son prix atteint des sommets.

A la fin de sa vie, dans les années 80, celui qui était toujours coiffé et rasé de près, se laissa pousser la barbe, et adoptait un look qu’on jugerait d’hipster aujourd’hui avec sa chemise safari à carreaux tartan, et son gavroche. Il garda jusqu’au bout l’amour de la vitesse.

Steve McQueen En 10 Films (12 désolé car je n’ai pas réussi a trancher!)

Les Septs Mercenaires – 1960 – John Sturges

Un petit village de paysans au nord du Mexique subit les raids incessants de bandits menés par le pilleur Calvera. Accablés par cette situation, les paysans décident d’aller chercher du soutien de l’autre côté de la frontière américaine. Ils le trouvent en la personne de Chris, baroudeur taciturne et excellent tireur. Ensemble, ils recrutent six autres hommes, tous mercenaires, chacun motivé par des raisons personnelles et un sens de l’honneur propre…

Danger Planétaire – 1960 – Irvin S. Yeaworth Jr., Russell S. Doughten Jr.

Steve et Anne, un couple d’adolescents, sont témoins de la chute d’une météorite. La chose informe venue de l’espace s’accroche au bras d’un vieil homme et n’aura, dès lors, de cesse de se transmuer en masse visqueuse qui dévore tout sur son passage. Steve et ses amis vont tout faire pour avertir la ville que la vie de ses habitants est en danger.

La Grande Evasion – 1963 – John Sturges

Durant la Seconde Guerre Mondiale, des officiers alliés récidivistes de l’évasion sont prisonniers et surveillés étroitement dans un stalag. Malgré cela, ils préparent une évasion massive. Avant même que l’alerte ne soit déclenchée, soixante-quinze d’entre eux parviennent à s’échapper… Steve McQueen convainc la production de tourner la scène de la course poursuite devenue mythique à bord de sa Triumph T120 Bonneville malgré les risques d’assurance.

Le Kid de Cincinnati – 1965 – Norman Jewison

Dans les années 1930, Eric Stoner est un brillant joueur de poker occasionnel en Nouvelle-Orléans. Afin de fortifier sa réputation, son manager profite du passage dans la ville de Lance Howard, un maître du jeu, pour arranger une partie entre les deux hommes.

La Canonnière du Yang-Tsé – 1967 – Robert Wise

En 1926, le San Pablo, une canonnière américaine avec à son bord le mécanicien en chef Jake Holman, remonte le fleuve Yang-Tsé. Le patrouilleur se retrouve bientôt au coeur de la guerre civile chinoise qui oppose communistes et nationalistes… Ce Film reçut en 1967 l’Oscar du meilleur film et Steve McQueen reçut a titre personnel l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans celui-ci.

Bullit – 1968 – Peter Yates

Bullitt, un lieutenant de police, est chargé par un politicien ambitieux de protéger Johnny Ross, un gangster dont le témoignage est capital dans un procès où est impliqué l’homme politique. Malgré les précautions prises par Bullitt et ses hommes, Ross est grièvement blessé, puis achevé sur son lit d’hôpital. Bullitt s’aperçoit alors que la victime n’était pas le vrai Ross… La fameuse Ford Mustang GT500 Fastback vert olive ayant servi durant le tournage a été vendue aux enchères 3,7 millions de dollars en 2020.

L’Affaire Thomas Crowne – 1968 – Norman Jewison

Thomas Crown, un milliardaire divorcé, à la tête d’une grande banque de Boston, estime que sa vie d’homme riche ne lui procure plus aucune satisfaction. Afin de ressentir à nouveau le frisson de l’aventure, il prépare minutieusement, avec neuf complices, un fabuleux hold-up, qui laissera la police perplexe. Sa propre banque lui paraît être le meilleur endroit pour ses exploits. Le coup réussit à la perfection. Tandis que l’enquête menée par le commissaire Malone piétine, Thomas s’en va cacher son butin en Suisse. Il découvre alors que la compagnie d’assurances de sa banque lui a dépêché une redoutable enquêtrice, la ravissante et sagace Vicky Anderson… Après des rôles au style sportswear, cowboy ou casual, Steve McQueen montre ici qu’il maitrise parfaitement les codes du formel dans de magnifiques costumes 3 pièces.

1971 – Le MansJohn Sturges, Lee H. Katzin

Michael Delaney, pilote automobile, se prépare à courir les 24 Heures du Mans et à affronter Stahler, son rival allemand. Au même moment, il tombe amoureux de Lisa, l’épouse de son coéquipier décédé…

Guet Apens – 1972 – Sam Peckinpah

En échange de sa liberté, le détenu Carter McCoy doit ,à sa sortie de prison, réaliser le hold-up d’une banque pour le compte de Jack Benyon. Après avoir abattu son complice Rudy Butler qui avait tenté de le tuer, il s’enfuit avec sa femme et l’argent volé à travers les Etats-Unis.

Papillon – 1973 – Franklin J. Schaffner

Henri « Papillon » Charrière, un malfrat de petite envergure, est jugé à tort pour un meurtre qu’il n’a pas commis. Celui-ci est condamné à vie dans une prison d’une colonie française : le bagne de Cayenne. Mais Papillon n’a qu’une seule idée en tête : s’évader. Malheureusement, ses régulières tentatives sont toujours restées sans réussite. Devant son acharnement, les dirigeants l’envoient sur Devil’s Island, une prison dans la prison, dont jamais personne n’a réussi à s’échapper. Une épreuve terrible pour Papillon, qui découvre l’enfer de l’environnement carcéral…

La Tour Infernale – 1974 – John Guillermin

A San Francisco, le plus grand gratte-ciel du monde va être inauguré. Son architecte, Douglas Roberts, voit cette soirée tourner au drame lorsqu’un court-circuit provoque un incendie et bloque les convives au 135e étage du bâtiment. C’est Michael O’Hallorhan, le capitaine des pompiers de la ville, qui est chargé de commander l’opération de sauvetage… Ce film réunit alors pour la première fois les deux acteurs les mieux payés d’Hollywood et deux légendes du cinéma comme du style Steve McQueen et Paul Newman.

Le Chasseur – 1980 – Buzz Kulik

Thorson est un chasseur de primes des temps modernes qui poursuit les malfaiteurs qui s’évadent lors de leurs libertés provisoires. En revanche, il est toujours enclin à aider les repentis à reprendre leur vie en main, délaissant quelque peu sa compagne enceinte. A la poursuite du criminel Rocco Mason, les choses tournent mal et s’ensuit une prise d’otages dans le métro.

les légendes ne meurent jamais !

Retrouvez en boutique et sur notre site nos livres et tableaux de l’acteur.

Laisser un commentaire

I speak
and my currency is

Panier

Back to Top